Pescennius Niger (193-194)

Usurpateur en Orient


Denier d’argent (2g77), Antioche ,

Avers : [IMP] CAES C PESC NI[GER IVS(T) AVG COS II] : Sa tête laurée, à droite.

Revers : BONI EVENTVC (sic) : Fidès debout, de face, la tête tournée vers la gauche, tenant un plateau de fruits et des épis de blés.

Références : RIC 4 à 6 (R3) , RSC 10, Cohen 10 (200 Fr.), Très rare .

État de conservation : presque très beau, flan à surface inégale.

Notes : Type de propagande, le « bon évènement » (Bonus eventus) est associé à la fidélité à Pescennius Niger, qui apporte ses fruits. Pescennius Niger régna sur la Syrie, au cours de règnes de Didius Julianus et de Septime Sévère, toutes ses monnaies sont d’une grande rareté... le trésor de Marcianopolis (Réka-Devnia, en Bulgarie), sur 81 000 monnaies n'en compte pas une de cet empereur ! Sur 106 autres trésors monétaires européens, (soit en tout 63 027 monnaies) enfuis sous les règnes de Septime Sévère à Sévère Alexandre on compte 2 monnaies de cet empereur, contre 70 de Pertinax, 25 de Didius Julianus et plus de 17 500 monnaies de Septime Sévère et de sa famille.

Notez aussi l'erreur de gravure : BONI EVENTVS est écrit BONI EVENTVC... ce type d'erreur est très fréquente sur ses monnaies frappées dans des ateliers orientaux.