Le carnet de route d'Annie et de Gigi.

Les envoyés spéciaux de la gazette des exilés, en Asie.

Mis à jour le 04/05/2005

06/01/2005

Il fait chaud, notre voyage s est bien passe. Pour une fois, on a rien perdu (pour le moment) et meme avec 10 min d avance a Bangkok! Le train etait fort traditionnel, vieux, avec que des locaux et on a appris nos premiers mots d usage ; bonjour, merci et compter de 1 a 10. On a commence par traverser la moitie de la ville a pied pour arriver au centre, pour trouver un hotel> Ca ressemble fort a thamal au nepal ici, mais dans le quartier non touristique, pleins de petits marches partout, les gens dorment a meme le sol ou ya l ombre et plusieurs maisons rudimentaires pres du train.
On reste encore 2 jours a bangkok a priori, pour pops, au ;
budget guesthouse
Si ca c pas ecouter les besoins familiaux hihihi
On vous envoie 2-3 photos moches histoire de vous faire un peu patienter et de voir si ca marche et pour les fans, la premiere photo de cyber cafe. On vous en enverra a chaque fois que se connecte sur le merveilleux monde d internet>
Fatigues, on va decouvrir la bouffe thai
on a pas encore soupes
Fredo et Annie xxxx

Cyber café

 

08/01/2005

Ouf, inspiration, expiration, Bonjour tout le monde!
C est Annie qui debute ce message, pendant que fred prepare les  photos. Que de bouleversements. Bon, rien a voir avec l histoire de Jay et Popo, mais a mon echelle de stressee. Les premiers jours, on a restes autour de notre guesthouse en plein coeur vivant de bangkok. La rue a touristes. Du linge pour touriste, des restos pour touristes, de la musique de touriste audible a l oreille de notre lit jusqu a 3h du matin plus ou moins. Vive les boules quies (bouchons pour les qcquois) Punaise. Decalage horaire dans le posterieur.... je commence a recuperer de l energie malgre les nuits courtes des folies pour vous dire aurevoir etc. Donc, une boule quies la nuit precedente pour entendre le cadran (reveil) et vla ti pas qu on s est leves a 9h pour se remettre en forme (apres un loramet (anxiolytique) pris a 3h30 du matin..... Pour cette journee de detente, d abord, marche. On est tombes par hasard sur un temple genial ou j ai essaye de prier a la boudhiste. Tellement crevee, a genou avec mes batons d enscens, j avais les yeux pleins d eau en demandant a bouddha de m apporter la paix interieure et a m aider a trouver la voie du "zen" Faut dire que j ai les yeux gros comme des trente sous (piece du diametre d un euro) depuis 4 jours. Apres le temple, le bateau. Genial, mais la premiere fois que j ai le mal de mer--- pas vomi, juste les nausees,fort heureusement. Les thais sont geniaux. Des sourires tout le temps et pas stressant, mais avec mes yeux de quebecoise, tout est craintifs... rappelle toi Fafa que j avais peur de prendre le bus a Liege... Le bateau avec vues sur des temples a 20 cenne par personne... ca vallait la peine. Apres le bateau, le skytrain. Genial! Surtout pour l air climatisee --- remede genial mais ephemere pour les nausees. Avec le skytrain, son nom l indique, vues aeriennes sur le nouveau bangkok ; des gratteciels modernes, un montreal ou un bruxelles, mais avec 5 million d habitants. Ya autre chose a voir que ma p'tite rue de touriste! Punaise! Apres le skytrains, au terminus, la decouverte du plus gros marche de la thailande ; "Cathachuak' ou qqch de meme avec 15 000 stands (echoppes) Et j exagere pas. Pour les nausees, c pas fameux. Nous sommes donc alles se faire faire un massage thai des jambes et cou. Apres ca, tu planes, promis. Avec des exercices respiratoires, je fus guerrie. Ce marche, des poulets, des chiens, des poissons, des serpents, du linge, des kossins (babilloles) de quoi ramener 80kg de cadeaux et plus. Comme on se promene encore a sac a dos, on a rien achete, mais on a vu des insectes! Fred etait motive. Moi aussi, pour prendre la photo....
Voila, on est rendu la
Demain, un temple en vue avec le bouddha d emeraude, puis renseignements pour aller se reposer a Phuket..... heu... plutot a Kho Chang. Ha, enfin la mer. Je sais pas si ils vont avoir internet, alors si vous avez pas de nouvelles pendant 10 jours, nous sommes sur cette ile a 2-3 heures de bangkok.
Fred est extraordinaire quoi que toujours temeraires. He oui, il a bu des jus de fruits le p'tit coquin. En plus, il a achete des chips a la poulpe (pieuvre) et des pates de poisson sur des batons ... ouach. Moi, je me contente de biscuits ritz, de pepsi et de nouilles pour l instant. Vous pensiez que j etais aventureuse, he ben NON!
Fabienne, chere collegue, comme j irais aussi faire pipi dans les grands hotels, je me contente des toilettes turques
Gros bisous a Jef dont j ai oublie dans le message adresse a eddy
Jay, j essaie de prendre ca cool, ya toujours des cotes positifs, pas vrai?!
J essaie de pas trop regarder mon p'tit nombril et apprecier le moment present, ya pire et JE VAIS Y ARRIVER (non non, j essaie pas de me convaincre hihihi)
Pops, imprime mes messages, comme ca j aurai mon journal de bord avec ce que je vous envoie
Angelique, je connais "kah = merci, sawat dii = bonjour, tahtot= pardon, song= deux. Un mot par jour, en forme toujours
Jay, tu peux aller chercher mes tickets restaurents a st-jo. Je te donnerai mon compte de banque quand j aurai ma carte (elle est enroullee dans mon tapis de sol...)
Collegues du 3e, j ai pas mon dictionnaire, mon becherelle et ma grammaire, alors, regardez pas les fotes d hhortografes
Bisous a tous et les photos c pour la fois prochaine, ca va fermer et on a faim
Fredo et Annie xxxxxx

Kho Chang

13/01/2005

on a passe une heure a vous ecrire un message
au moment de l envoyer, tout a plante
putain
tabarnak
tampis
Tout va bien
Pops, on est au Treehouse lodge sur Kho chang
quelques photos
on va bouffer asteur
Fredo et Annie
merci pour tous vos message, meme si on a pas toujours le temps de vous repondre individuellement

Treehouse lodge

19/01/2005

Bonjour tout le monde,
nous sommes brefs, car a chaque fois qu on passe une
heure a detailler, ca foire
La plage s est bien passee
Nous sommes 'open diver' en plongee, he oui, on a fait
5 jours de plongee
Nous sommes arrives au Cambodge sans problemes
Nouveau pays, nouvelles habitudes, des motos partout,
pas facile de s y faire, enfin, c est que les
premieres heures, mais on voit deja la difference avec
la thailande
Pour ceux qui ont vu l accident au metro de bangkok,
on y etait pas, merci pour vos pensees.
Nous sommes au Kosal guest house ; 016 840 630
5 dollars US pour lit double, ventilateur et douche...
avec WC normal oui monsieur! Le grand luxe. Ha oui, la
TV par cable et j ai meme ecoute le journal de
radiocanada sur TV5
On va aller voir la mer, question de parfaire ma
collection de sable
Bisous
Fredo et Annie xxxx

 

25/01/2005

Salut a tous,
 
Nous voila arrives a Phnom phen apres un petit detour par le sud du cambodge. Venant de sihanouk ville pour kampot nous avons pris le taxi...pour kampot ville du sud les plus visitees du cambodge et ou l'on reste souvent plus longtemps que prevu...eh bien c'est vrai. Nous avions prevu d'y rester2 jours et sommes partis 3 jours et demi plus tard. Les sourrires des gens, les hello des enfants, la moines d,un petit temples qui vous invitent a visiter leur milieu de vie et a boir le jus de coco d'une noix fraichement coupee, les familles qui vous proposent de regarder un match de catch avec eux sur le temps de midi et milles autres choses ont suffit a nous charmer. Nous avons ete voir une ancienne station de vacances francaise du debut du siecle et abandonnees dans les annees 70. Franchement totalement inninteressant si ce n'est l'ambiance et cette montee interminable dans la jungle pour atteindre cette station fantome perchee perchee au sommet de cette montagne oubliee de tous. Le lendemain nous avec rencontre notre guide, guitariste qui plus est, qui nous a invite a un concert qu'il donnait dans un cafe de la ville. Moment magique avec ce guitariste et son ami cuistot qui chantait faux et avait oublie son repertoire avec ses paroles. Notre annie nationale s'est fait inviter a pousser la chanssonnette, un moment inoubliable et enfin quelques notes justes. Le tout s'est termine par des aurevoir et des sourir de gens qui par leur simplicite nous ont permis de nous rapeller que la vie est dans les relations humaines. Le lendemain, location d'une mobilette pour parcourir une campagne faite de rizieres, de palmiers et de maison sur pilotis. L'essence dans des bouteilles de coca recylee....le plein s'il vous plait. Pendant ce temps Annie essaye d'acheter deux bannanes a la petite hutte en paille juste a cote et repart finalement avec 30....le tout avec le sourrire. La route continue pour arriver a une ancienne ville abandonnee...un enorme plat de crevette praparee par la maman du patron et une petite causette avec le maitre des lieu et nous voila de nouveau sur la route pour explorer une grotte au centre delaquelle ce cache un petit temple. Nos trois guides ont l'imagination fertiles; un stalactite en forme de boudha assis, une roche en forme de tortue, des bassins en forme de riviere la tout dans la penombre de deux torches faites de catron et de cire embalee dans une feuille de bananier...et toujours ces sourires. Retour sur le chemin des ecoliers et le hellos des etudiant et etudiantes chevauchant leur velo pour regagner leur village. Coucher de soleil magnifique sur le fleuve....et il faut deja repartir.
 
Aujourd'hui arrivee a phnom phen a midi et le stress de la grande ville resurgit de nulle part...mais nous avons apris ces derniers jours, apris que le sourrire et la cle de bien des porte et la parole une arme qui n'est  dangereuse a manier.
 
Demain ou apres quelques photos qui comme on le sait tous ne sont qu'un bien pale reflet de ces aventures mais seront certainement notre memoire.
 
Annie : je ne peux ajouter qqch.... mon homme ecris si bien!
 
Fredo et annie.

Annie en concert à  Kampot 

  

Kampot                                                                          Phnom phen

03/02/2005

Bonjour a tous,
Il y a une semaine, nous sommes partis de Phnom Phen. Nous avons prit le bus, puis le transport collectif. Ils font un voyage payant : nous etions 24 dans un pick up: trois sur le toit, trois a l avant et 18 dans la boite derriere sur des minuscules bancs... avec tous les bagages a nos pieds... Pas trop confortable, mais economique et amusant d echanger  des regards avec les touristes deconcertes et les locaux amuses. Nous sommes d abord partis vers kratie pour aller voir les dauphins d eau douce.. Une sorte de belugas gris. Ce sont les derniers de la planete. Y en avait au moins une vingtaine. On ne voit pas leur queue, mais on les a vu certains a moins de 10 metres. Nous nous sommes ensuite rendus a Sen Monorom, extreme est. Notre pick up est tombe en panne sur une route de terre poussiereuse pendant une heure. Le mecanicien-chauffeur a demonte la pompe a eau et pas de probleme, une heure apres, on redemarrait... en s arretant toutes les 20 min pour remettre de l eau dans le radiateur... Mais on est arrives a bon port quand meme. A Sen Monorom, on avait une jolie guesthouse, plein de fleurs, pleins de verdure et loin du bruit! Ha! Que des gens sympa. Il manquait juste un menu que notre guide a fini par faire le dernier jour apres nous avoir entendu lui en parler pendant 4 jours... La bas, nous sommes partis deux jours en trek d elephant dans la jungle... pas vu de serpents ou de tigres mais une magnifique chute ou nous avons dormis a la belle etoile dans des hamacks, abrites par des mousticaires. Fred a finalement deroule sont matelas de sol... faut etre flexible. En parlant de flexibilite, je lui laisse vous decrire la balade a dos d elephant : "alors la.... imaginez vous dans un truc minuscule qui balance dans tous les sens et dans lequel vous ne pouvez pas bouger d un centimetre... l enfer. Aprs ca, on aurait pu sans probleme me mettre dans une machine a laver tellement j etais plie en quatre. Finalement, la balade a dos d elephant aurait ete sympa si y avait pas eu d elephant" Moi, maitre yogi, ca ete pour l etirement. C est vrai que trois heures comme ca avec la bouffe entre nous et les bouteille d eau sous nos pieds, c etait juste, mais imaginez vous a moitie des arbres, a voir la cime, les oiseaux et les poils sur la crane d un elephant. Les oreilles tachetees, la queue avec du poil reche comme une laine d acier et une trompe qui va jusqu a terre. Temps en temps, pour se rafraichir, il se mouche en puissance en direction de son dos... on en prend plein la gueule, mais c comme de l eau! Pas de crottes en vue! Le lendemain de notre nuit, je suis meme montee sur sa tete durant son bain. Avec le kornak, elle bougeait pour me faire tomber, mais j ai du cowboy dans le nez... ca pas marche. De magnifiques souvenirs. Notre guide nous a meme fait a souper dans une branche de bamboo. Ca avait plutot l air du vomi, mais apres 10 bouchee, je m y suis fait. Fred adorait. Aussi, j ai prit une cuite (j ai bu) avec le kornak et les autres... mais plutot nous deux. Ca c internationnal. On se comprenait pas en parole, mais a coup de "heu heu hin hin" on rien bien! L alcool de riz, ca fesse dans l"dash.
Nous sommes a Kampong Cham dans le centre et nous partons bientot pour le nord 5 jours en moto pour voir les temples au milieu de la jungle. Esteban, Zia et Tao et leur cites d or nous attendent
Gros gros becs, miles bisous
Fredo et Annie xxx

Sen Monorom

 

10/02/2005

Salut a tous,
 
Nous voila enfin arrives a siem reap apres de nouvelles aventures.
Aux dernieres nouvelles, nous etions a kompong cham. Nous avons fait la connaissance d un 'moto dop' ou chauffeur de moto taxi et avons decide de passer la journee avec. Il nous sert ainsi et guide et de chauffeur... quand on comprend son anglais.. Fred les comprends mieux que moi. Il etait tres sympa et se nommait, a notre phonetique, 'why'. Comme on aime pas negocier, he oui, on a pas ce talent, on s est arrange pour faire une pseudo affaire. Il nous demandait 10 $. On a negocie a 8 et on lui payait a boire et a diner. Finalement, comme on s y attendait, ca nous est revenu plus cher, soit 12$, mais ils sont si pauvres et on se sent si riche que ca nous fait plaisir. Il nous a amene d abord voir un temple, un vieux demoli par les khmers rouges. C est comique, ils ont garde les restes du vieux et en ont construit un tout neuf et tout colorie autour avec pleins de fresques de couleurs vives. Ils font comme les chretiens, sur les murs, on peut lire la vie de bouddha. Apres, on a ete voir un autre site ou ce sont les touristes qui avec leur subventions a coup de 10$ ont permis de refaire un site religieux. En dessous de chaque statue, on voyait leur nom et d ou ils venaient.  Ensuite, on a ete voir une fabrique de cahoutchouc en francais svp. Le monsieur super sympa nous a fait visiter la fabrique et expliquer comment des arbres on arrivait a du caoutchouct, vraiment tres instructif. Finalement, un tour sur une ile ou les enfants nous ont demande de les photographier. Ils sont tellement sympa et nous souhaite bonjour tout au long de notre voyage par d immense "hallo' en riant aux eclats lors de nos reponses... ou bien ils se foutent de notre gueule, mais ca fait du bien autant de sourires et de rires. Notre guide nous a explique longuement les situations politiques et son mecontentement face a tous ca. Il nous a aussi explique comme tout fonctionne par pourboire. Si il nous amene dans une guesthouse, il recoit 1000 riels par les proprio, ce qui fait 0.20$. Pas grand chose, mais ca paie 2 pains. Le lendemain, depart pour Kompong thom pour notre trek dans la jungle. Nous avons rencontre 2 gars qui se charge de nous y conduire pour 130$ par personne. Ca comprend le gaz et ils paient leur hebergement et nourriture pendant 4 jours. Au debut, ca fait cher, mais vous voyiez la difficulte du parcours.... On en revenait pas.. nos fesses non plus. Aie aie aie. Quelle torture. On n arrivait plus a debarquer de la moto lors des pauses tellement on etait casses. C etait vraiment une belle aventure. On en est revenus crasseux de chez crasseux. Mom, tu m aurais pas reconnu... comme avec JF quand il etait petit.. tu te souviens de l histoire j imagine. Des temples envahis par la jungle. Des villages ou le coq est a encastrer dans le mur quand il chante 10 fois entre 4h30 et 5h, mais c etait super. Notre metier nous a servi pour des blesses d un accident de route. On a mange des araignees de taille des migales. Je me suis contentee de manger des oeuf d araignees, une patte et un abdomen et notre hote n etait pas content. C est un tel festin pour lui. Fred a ete fort fan et en a bouffe presque quatre. Il parrait que c aphrodisiaque, mais apres une journee de moto, meme pamela anderson ou brad pitt auraient eu aucune chance. On a aussi appris que l alcool pousse dans les arbres. He oui, on a bu du jus de Palm tree qui saoule la gueule sans meme le traiter. Le paradis. On a meme vu une mini tornade sur la route. Notre guide, pas inquiet dutout a dit ; "ca nettoie le chemin" On a faim, alors on vous quitte, mais comme on est a siem reap, on a acces a internet facilement.
Des photos a venir, bien sur
On en profite pour souhaiter un tres joyeux anniversaire a Fabienne, la collegue de Fred et a Jackie "sue Helen". Que du bon. On vous aime tres fort
Bisous a toti
Fred et Annie xxxxxx

 

L'heure de l' apéritif

14/02/2005

Bonjour nos amours!
Tout d abord, une tres joyeuse st valentin a tous! Beaucoup d amour, de sante et de cashhhhhhhhhhh parce qu on peut pas s en passer non plus! Maudite materialiste!
J en profite pour faire une annonce speciale. Toute mes felicitations a Anne et Fabian qui fetent leur premier anniversaire de mariage aujourd hui!!! C etait une super fete dont je me souviendrai longtemps!
En ce qui concerne nos nouvelles, si vous avez toujours envie d en entendre parler, pendant que fred trie les photos, je vous tiens a jour. He oui, toujours vivant, pas de chiasse, que deux episodes de caca mou, tout va bien... je touche du bois.... Apres trois jours intensif de visite de temples a Angkor, nous voila en forme apres un avant midi de sieste, d etirements et de lecture. Vous vous en doutez, pour etre le plus grand edifice religieux au monde, angkor vat vous en met plein la vue. On l a admire sous toutes ses coutures. Le matin, l apres midi, au lever et coucher du soleil. He oui, il a fallut se lever a 4h45 pour etre la avant qu il pointe sa binette (figure) ce soleil. Ya pas trop a se plaindre, les khmers se levent a 5h tous les jours... mais ca fesse dans l dash... ca veut dire c dur.... quand meme. J ai un clavier avec des lettres arabes, khmers et ya quatre options pour les chiffres... je trouve pas toujours les touches necessaire, bah, vous lirez bien entre les lignes.
Desole pour ceux qui s attendent a avoir une carte postale frequemment. J ai poste deja de phnom phen et il parrait qu ils envoient une fois sur deux. Comme cet envoi comprenait un dessin ou j y ai passe plusieurs heures, j attend bangkok pour la poste. Aussi, un colis de 0.5kg avec DHL vaut 50 dollars, alors on revoie nos envoie a la baisse.
Les photos que vous allez voir ont ete prises a partir de kompong cham.
Apres demain, on retourne a bangkok faire a fete avec un ami a fred ; Vincent.
Sinon, Siem Reap est tres chouette, avec plus de mendiants que dans les autres villes. On se tient un budget ..dons.. et aujourd hui, on a achete deux genre de croissants sucres a deux jeunes. Hier, fred a fait son job. Attention, gens de l odyssee, lisez bien ca. He oui, Fred est un infirmier dans l ame. Nous etions au resto. Un jeune mendiait a une dame dont la mobilette de son chauffeur etait tombee en panne. Il a dit, celui la snif de la colle. Il avait un sac qu il portait regulierement a son nez.. Une fois sortis du resto, le jeune est venu nous voir. Fred a dit ; snif snif, no good. C est la premiere fois qu un mendiant laisse tomber si vite. Il a rien dit, avait l air un peu surpris et est partis. Ha, le metier.
On vous embrasse tres fort
gros gros becs
Fred et ani xxx

     

 Angkor

27/02/2005

Salut a tous,
 
Voila quelques jours qu'on pense a telephoner aux parents mais pas moyen de trouver de lignes interationnales dans les villes ou nous sommes, des qu'on peut on vous telephone. De notre cote, tout se passe bien, nous avons ete voire Ayutaya ancienne capitalle avec encore des temples on commence tout doucement a etre un peu sature des temples mais enfin on a passe la journee en velo c'etait sympa. Nous somme ensuite montes a lopburi, ville ou il y a peu de choses a voir mais qui a la particularite d]etre envahie par les singes et en effet il y en avait partout, sur les cables electriques, sur les trotoires, autour de temples, c'etaIT ASSEZ INCROYABLE aNNIE A ADORE C'ETAIT d'alleurs tres drole de la voir avec trois singes sur le tete. Il y avait deux autres trouristes qui leur donnait a manger et a un moment donne il y en avait pas loin d'une cinquantaine autour de nous...le bordel...annie s'est pose la question de savoir si elle s'etait pas choppe des poux...c'etait un peu tard mais elle a pas l'air de trop se gratter et elle dort dans le couloir devant la chambre...je l'ai mise en quarantaine. Le soir nous avons vu un dragon chinois (comme dans les fetes) passer devant notre hotel, nous l'avons suivit et nous sommes arrives a une grande esplanade ou visiblement une fete se preparait..et la surprise, c'etait les fetes de nouvel an chinois. Feux d'artifices, danse de dragons, acrobaties ou les gens montaient les un sur les autres pour faire une immenses colone humaine, danses traditionnelles et final avec un immenses dragon illumine de plus de 10 m de long et soutenu par une quinzaine de personnes dans une presque totale obscurite avec des feux d'artifice, c'etait magnifique on a passe une super bonne soiree. Le lendemain depart pour phisanolok en train on a recontre une bande de jeunes thai qui petaient pas un mot d'anglais mais qui faisaient la fete dans le train et on a fait la fete avec eux. Resultat des courses 1 heure plus tard on etait completement petes et eux debarquaient du train et nous on s'est retrouve petes tous les deux un peu en reste mais c'etait une tres chouette experience. Nous avons rencontre un couple de francais assez sympa et avons passe la soiree avec eux, comme on s'est bien entendu (meme si il nous ont battu a la belotte) on s'est donne rendez vous dans une semaine a chiang mai pour aller faire de la rando ensemble. Nous voila arrives a sukhothai (encore une ancienne capitale) et pour jean louis nous restons au garden guesthouse. Demain et peut etre apres demain nous allons visiter les environs en velo certainement au moins un jour (faut bien bruler un peu de calories). nous comptons ensuite nous raprocher de la frontiere birmane et peut etre la longer quelques jours on verra.
 
Pops, c Annie, peux tu appeller Nancy pour sa fete. C etait le 26 fev. Des que g un telephone, je lui sonne. 699-6603. Donne moi des news de la maison SVP. Les David se font silencieux...
Fredo et Annie xxx


13/03/2005

Bonjour la compagnie,
on sait pas trop ou on en est, ca fait un mechant temps qu on vous a ecrit.
Tout va bien asteur. Apres la visite de multiples temples et villes, on est a Pai, au nord ouest de la thailande dans le P.S. Riverside guesthouse. C est hyper relax, des photos des Doors et de bob marley partout. On est dans un bungalow semblable a celui de Kho Chang, en paille avec notre filet anti bebitte. Des moutiques, y en a! A la pelle! On a rencontre deux francais grace au livre L'alchimiste, je crois. En effet, on les a vu a Ayutaya, puis ils nous ont salues a Lop Buri. C la qu on a entendu qu ils etaient francais et ensuite, a Phitsanolok. C etait un signe, on a ete prendre une biere. Finalement, on s est donne rendez vous a Chang Mai pour faire un trek ensemble...
La suite demain
Anie et Fred

14/03/2005

Alors, notre histoire....
Les francais
On s est bien rejoint a Chang Mai. On s est bien entendus. Ils sont vraiment cool et nous ressemblent, je crois. Relax, pas des visiteurs acharches qui se levent a 6h du matin pour tout voir. On a decide de faire un trek a partir de Pai, au nord ouest de chang mai. C est la que nous sommes actuellement. Le trek de 3 jours.... molo molo, on a pu vingt ans,ou plutot, ca fait longtemps que notre corps a pu fait d exercices... C etait super. Un peu difficile le premier jour de marcher par 38 degres celcius en montee, mais l arrivee dans les villages de tribus en vallait la peine. Notre guide etait hyper sympa et connaissait bien les locaux. On ne se sentait pas comme des chinois-kodak devant un zoo humain. On se sentait parmi eux. Heureusement, c etait fort vert. Ca peut vous parraitre bizarre, mais ils brulent les forets pour assurer une meilleure recolte d herbe apres la saison des pluies de sorte que tout est fort sec la plupart du temps. On a meme eu droit a des ruisseaux et une cascade. On s est baigne avec des enfants tout nus ou tout habilles selon le sexe et l age. Y a une ptite fille qui avait un fun noir (fun fou) a me pitcher (lancer) du sable a la gueule... ben plutot de la boue de sable, car on etait dans l eau. J ai adore. Elle arretait pas de crier "Phanang phanang" et me montrait quoi faire : nager, lancer du sable, etc. Phanang veut dire etranger en fait. Ils nous appellent tous comme ca. Un rire tellement heureux a jouer dans l eau que je me suis laisse prendre au jeu. Je me suis sentie enfant de nouveau avec elle. Elle a ete un peu surprise de me voir la tete dans j ai defait mes cheveux.... des dreads lock.... aie aie aie. Dire que la beaute, ce sont des cheveux lisses....
En tous cas, je vous laisse, car ca fait deux pannes d electricite qu on se tappe... on sait jamais
Gros gros becs
Fred et Annie xxxxx

17/03/2005

Bonjour a tous,
on est dans la derniere ville de thailande qu on visitera avant 2 mois ; chang rai, au top nord, dans le fameux triangle d or. On est un peu creves et j avoue que les temples par dessus temples, on a pu trop envie d aller en visiter, ca reviens pas mal au meme... comme on est trop gates... On va essayer de vous envoyer des photos avant de partir. Avant hier, si y avait pas eu une panne d electricite, vous en auriez vu de toutes neuves...
Demain, on quitte la thailande pour le Laos. On a rien d illegal dans nos sacs, ca devrait se passer sans problemes :) On compte aller dans le nord refaire un trek, faut en discuter ce soir, on ne sait pas vers qu elle ville se diriger demain. Ca c est de l aventure! Au jour le jour!!
En parlant d aventure, je veux bien m arracher la peau a cause des piqures de maringuoins sti! Sales moustiques! Notre moustiquaires impregnee n est pas trop efficace : au petit matin, une bonne dizaine de moustiques faisaient la sieste sur notre moustiquaire attandant l attaque lors de notre lever.
Gros becs a tous
On en est a la moitie, on rentre dans deux mois
Fred et annie xxxx

25/03/2005

Haaaaaaaaaa les amis, bonjour
Bonjour les belges, bonjour les francais, bonjour les quebecois et surtout, bonjour mes amours!
Comme vous voyez, ca va bien! Je commence par le debut, le depart de la thailande. Comme vous le savez bien, on est pas trop des gens qui aime la ville. Visite visite visite, ca nous fatigue. Quel bonheur d arriver la ou les chemins sont en terre, ou les forets sont vertes et humides et ou les gens se deplacent en tracteurs! Le debut, bof, ville frontiere. J ai pris mon courage a deux mains et ai suivi fred jusqu a la "station" de bateau deux villages plus loin, soit plus ou moins 1h de marche en gougoune (deux doigts ou slash pour les belges) sous le soleil brulant. Arrives la, trop cher : 80 dollars pour louer un bateau, on prendra le bus... on est revenu en taxi collectif. Ce fut la premiere journee. Apres, on est partis pour Luang Nam Tha en bus. Super. Une nouvelle route de terre bien tapee (aplatie) et seulement 7 heures plus loin, nous etions arrives. A quand meme fallut s arreter en chemin, car ils font la route au fur et a mesure et il fallait attendre que le camion aplatisse le tas de terre qui nous bloquait la route. ON a ete chanceux. On a rencontre une fille a la guesthouse qui a mit 24hrs pour le meme trajet. Du jamais vu. Je vous raconte ses emmerdes, car ca vaut vraiment la peine! Elle a eu : un probleme de moteur (pas de trouble, ils sont deux conducteurs et un sait tout reparer), un flat (pneu creve), un orage-donc ils ont mis des chaines aux roues pour adherer a la boue, un ralentissement car un camion allait tout doucement devant eux, un arret oblige (la route etant trop etroite pour que deux bus se croisent, ils ont attendus de voir le bus avant de continuer). Une fois le bus passe, il s est embourbe dans la boue.. le bus de la fille l a donc tire d affaire en le remorquant avec des cordes. Puis, comme c etait un orage, ils ont eu un arbre en plein travers de la route. Ils ont coupe l arbre a la hache. Finalement, le conducteur en avait assez, il a sorti sa couverture et a decide que c etait le temps de dormir... ils ont donc mis 24h!!! INCROYABLE.
Nous sommes toujours a Luang Nam Tha. On a visite le sud de la ville en velo ; des champs de rizieres vertes, d autres seches, des maisons de bamboo et de feuilles, des "tribus" partout, parfois avec des beaux habits, parfois habilles comme nous mais toujours vivant dans ces petites maisons de bois. Le lendemain, on a visite le nord. Toujours en velo. Toujours ces decors. Les gens sont parfois souriants, parfois mefiants. Faut pas les blamer, avec toutes les bombes que les blancs leur ont pitche (lance) sur la gueule... On a prit un trek avec l office du tourisme. Nous etions 8 pour trois jours. 4 americains... des etat unis.. une canadienne, une anglaise et nous deux. Quelle tristesse, que des anglais! Fred etait vraiment desespere. Nous regrettions beaucoup Tati et Seb, les deux francais rencontrer plus tot. Punaise, des anglais! Bon, c est des etres humains apres tout, on a decide de leur donner une chance. J ai parle un peu avec eux le premier jour. Fred etait silencieux. Le paysage etait magnifique. L arrivee au village un peu decevante. Nous etions dans une maison isolee du village, a l exterieur de celui ci. Difficile de rentrer en contact. Un peu choquant avec nos appareils photos. Les enfants en avaient peur. Avec le numerique, il y a un ecran, c est plus facile. Ils se voient et trouvent ca comique, intrigues, mais quand on pointe la camera, ils fuient, cachent leur pieds. Je me suis sentie comme un colon allant visiter les tribus au 18e siecle. C est de la fascination et un sentiment de deranger l evolution de ces villages. Je crois franchement que de rentrer en contact avec eux les amenera a changer de mode de vie et cela serait bien dommage. Comme nos indiens du canada et ceux d amerique du sud. D un autre cote, c est fascinant de voir que le seul autre contact qu ils ont avec le monde exterieur (sauf les villages avoisinant) c est la radio. Ils ecoutent du "drum n base" thai et autre musique assez moderne merci!
Des petites filles fuyaient fredo. Quand elles le voyait, elles couraient en criant. Une a meme pleuree. Les hommes barbus, ca impressionne! Finalement, il s est peu a peu approche de leur terrain de jeu (un feu. elles s amusaient a faire du the selon fredo). Il a meme reparti le feu une fois eteint. Une heure de plus et il aurait pu jouer avec elles. Elles s approchaient peu a peu. Il a le tour! Quel homme!
C etait un nouveau trek. Nouveaux moustiquaires, matelas, couvertures, all in! (tout inclus) Je chialais (attention les belges, chialer en quebecois veut dire raler et non pleurer)interieurement, car je tranportais mon matelas, mon sac de couchage et mon moustiquaire. Les autres avaient de tous petits sacs et nous etions equipes pour coucher dehors... La bouffe etait bonne. L atmosphere, nulle. Personne parlait. Une americaine arretait pas de poser des questions au guide qui comprenait rien... lourd lourd lourd. Le soir, on s est dit : "plus que deux jours" ... ca vous donne une idee. Le deuxieme jour, j avais une grosse tension interieure. J avais envie d exploser et de confronter toutes mes idees aux americains. J avais envie de leur demander :
-pourquoi les USA ont bombarde autant le Laos meme apres la guerre du vietnam
-Quand les gens vous demandent d ou vous venez, pourquoi vous repondez "d amerique" plutot que des etats unis
-Avez vous vu bowling for columbine
-Pourquoi les dejeuners avec oeufs sont appelles American breakfest alors que ce sont les anglais d angleterre qui l on inventes
-Qu est ce que l on vous apprend a l ecole dans vos cours d histoire
-Y a t-il une seule annee ou vous n avez pas fait la guerre dans un pays
etc etc etc
Plutot que de declencher une guerre dans mon groupe de randonnee, j ai decide de ne faire qu ecouter et de rester pres de mon Fredo, de parler francais et de vider ma tete de cette haine anti-anglophone. Oh la la. Finalement, j ai quand meme fait passer des messages par ci, par la, en utilisant le plus de diplomatie que j etais capable (vous savez comme j ai de la difficulte avec ca, chers collegues du middle!)
Le deuxieme "campement" etait au coeur meme du village. Vraiment trop cool. J ai joue a la balle avec une petite fille hyper douee, on a ete invite a un mariage. On a goute au whisky local. Deux verres et te deja petee. Hard de chez hard. On s est lave dans une riviere ou l eau nous arrivait pas plus haut que la cheville. Une chance qu il y avait une source qui l alimentait meme si le jet etait comparable a un pipi de chat. Tout etait genial. La foret energisante. Chaud chaud chaud mais cool. Finalement, le troisieme jour, on a peu marche. On s est baigne. On a tous diner ensemble au resto de notre guesthouse. C est la que nous avons fait connaissance avec la canadienne et l anglaise. Sans savoir pourquoi, on s etait presque pas parle du trek. On a passe un excellent moment. Elles etaient vraiment sympa. Dommage que l on leur a pas parle plus tot. On a ete souper au resto indien ensemble. On a bien ri en se decrivant nos frustrations face a certaines citations des americains. Quebecoise, belge, canadienne de toronto et anglaise, on pensait la meme chose. Le pire, c quand le jeune a dit : "On dit que l on vient d amerique, car une celebre doctrine dit que l on a le droit d envahir le canada ou l amerique du sud si on le veut." ou  "On ne ferait pas la guerre avec les canadiens, pas besoin, on les tient. On a juste a bloquer les importations"  Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Bon il etait jeune et ... venait de sortir de l ecole... Punaise! Il a quand meme dit : "Je ne suis pas fier de ce que mon pays fait, mais je suis fier d etre americain" En tous cas, j ai quand meme demande combien ca prenait de temps pour traverser les USA non stop et ils m ont repondu plus ou moins 5 jours avec des des dodos et des pauses convenables. Ca va. Y a moyen de pas trop leur donner de mon argent si on veut aller en amerique du sud en auto hihihi. D un autre cote, ils ont une facette tres tele-tubies et tout gentils. Ils arretaient pas de dire comme la bouffe etait incroyablement bonne et que tout etait parfait. Des vrais positifs... Je vous laisse conclure. Bah, mes premiers americains. Peut etre que les suivant me feront une meilleure impression??? Reste l histoire. Quand on se met a lire l histoire des Lonely Planet des pays ou on va, on se rend compte qu ils fourent leur nez partout. L irak pour le petrol, le Laos pour l opium.... qui se transforme en heroine et en morphine... ya moyen de faire du cash... D ailleurs, che pas si vous savez, mais la CIA importait via Air America beaucoup de ces substances dans les USA. Bah, ca finance une guerre comme dirait l autre... bon j arrete!
Nous avons eu un hyper beau orage hier, eclairs et tout le kit. On a donc repousse notre depart d une journee. Si tout va bien, on part a Muang Sing demain. La, nous sommes au Manychan guesthouse, en face de la poste si vous voulez venir faire un tour. Chambre 6.
On vous aime tres fort et a la prochaine
Fredo et Ani qui sont fiers de leurs pays!
xxxxx

 

5/04/2005

Bonjour a tous,
je vous ecris ce message en revant d une sieste, crevee, ce sera pas trop long, mais comme nous sommes dans une ville, on tardera pas a vous envoyer des photos pour compenser.
Dans les derniers jours, notre but etait de se diriger vers Muang Ngoi. De Luang Nam tha a Udomxai en premier lieu. On etait creves, on a decide de jouer a la belotte avec une biere dans le bwi bwi en face de l arret de bus (notre guesthouse aussi etait en face de l arret de bus) Imaginez vous donc que je n ai jamais vu autant de rats dans ma vie dans cette petite echoppe. Au moins une dizaine d enormes rats se promenant sur les poutres, sur/sous le frigo, sur les tables de la cuisine, en dessous des tables eloignees de nous.. une chance.. On a finalement decide d aller souper ailleurs... On a ete dans un resto bleu, neons bleus, tables de ceramique bleus.. decor affreux, mais on a bouffe une genre de pierrade Lao. Hummm un regal. On a roule jusqu a la Guesthouse tellement nous etions pleins (trop manges). On a du reprendre un bus jusqu a Muang Khua, puis, le depart vers notre destination visee Muang Ngoi.  Apres une promenade en bateau de 4hrs, nous y sommes arrives. Il faisait super beau. On a glandouille, puis le lendemain on a loue une vieille barque genre Kayak amerindiens. On a pas ete tres loin, le courant etait assez fort. Fred a teste sa canne a peche. Moi aussi, mais avec la peche aux filets, on a eu de maigres resultats, soit un p'tit rien tout neuf (aucun poisson). Le lendemain, il mouillait a boire debout ( pleuvoir tres fort) alors on a joue aux cartes avec un francais du nom de Jerome. On a fait une sieste de 2 hrs puis on a ete souper au resto. Un miracle arriva le soir, des quebecois au restaurant d a cote. On a donc decider de prolonger notre souper et d aller tout pres d eux au cas ou on pourrait echanger quelques mots dans le bon accent d'chez nous. Apres 10 min, ils etaient a notre table et on a joue toute la soiree au Trou d'cul (attention les belges, c est le nom d une partie de cartes, pas une partie de fesses !) Le lendemain, on s est donne rendez vous pour aller visiter le village voisin et des grottes. Encore une journee de pluie. On a fait un super tournoi de trou d'cul ( la partie de carte) de 10h am jusqu a 21h Incroyable (on peut enlever quelque 2 heures a ce record guiness pour la prise des repas). Ils etaient bien sympa. Ils quittent leur appart en aout.. auraient besoin de qqun pour relouer. Si son frere ne le prend pas, on pourrait p t etre. Quelle coincidence. Metro Jean Talon, avis aux interesses.
Merci pour vos nouvelles et :
Elle etait bonne la joke du premier avril pops. J ai mordu a l amecon a pleine dent
Merci Nat pour les news et le 11 juin nous convient parfaitement. Ce peut donc etre officiel a moins d avis contraire de Jerome et Nat, le 11 juin, on fete en grand! Reserver vous!
Mamoushka, j imagine que c vous qui me faites le compliment pour mes cheveux (c pas trop du style de papounet) Un grand merci et j espere que vous avez paye ma facture de St Joseph!
M Gabutti : te marier apres notre depart! Quelle idee!!! Bravo quand meme et j espere que vous serez heureux et aurez beaucoup d enfants. Quoi que j espere avoir l occasion de te l annoncer de vive voix
Eddy : en effet, mes derniers messages qui vous etaient destines me sont retournes. J espere que ca va aller cette fois
Stephanie Remion : et puis cette histoire de valise??????
Fafa : c ou ca Louis Hemon? G hate de te voir ma cherie
Mary : Pis, y vivent tu toujours dans les igloos les esquimaux?
Anne : j espere que tout se passe comme sur des roulettes avec votre nouveau bebe. J ai bien hate de lui voir la binette! (figure)
Bad : on attend toujours le email de Zai...
Une bonne fete a Matante Huguette pour le 7 avril ( au cas ou j oublierais)
Derniere nouvelle, on ne part plus au vietnam. On va en malaisie apres le laos. On a envie de plage et de se "depayser" un peu
Gros gros becs
Annie et Fredo

Village Lao Huay près de Lunanguamtha

 

24/04/2005

Sabai diiiii!
J espere que vous allez tous bien et que le soleil commence a vous dorer le bout du nez! Nous pour l instant, nous sommes au hamam malaisie avec plus de 35 degres... de quoi vous faire suer et d avoir l impression que vous aveez passe votre tete au dessus d une friteuse toute la journee... pas trop bon pour les points noirs... Chaleur vraiment difficilement supportable, alors on se sert des parapluies pour avoir un peu d ombre en visitant!
Bien des trucs se sont passes depuis nos prouesses de tarzan au laos. Apres Luang prabang, nous sommes alles a Vang Vieng, dans la partie sud du nord...
 
Vang Vieng
 
Un village, pas de gros buildings, une riviere et surtout, la rencontre de M. Saykham. M> Saykham est un Laotien qui a appris a parler francais pendant la colonisation francaise. Il nous a aborde en nous demandant de prendre une photo de lui a sa maison et de la lui poster par la suite. Contents de pouvoir causer francais avec un local, on l a suivi. Un bonhomme tres attachant, gardant comme un livre d or les lettres et photos d etrangers. Il a finit par nous proposer ses services de guides pour le lendemain... pas fou M. Saykham.
Un homme d environ 70 ans, pas une dent, mais d une forme surprenante. On a ete voir une grotte avec lui. Pensant s en debarrasser (il est un peu collant) on a dit qu on irait l apres midi voir une autre grotte plus loin necessitant le transport par un tracteur tirant une brouette (la brouette, c la que les voyageurs s y tassent). Il nous a finalement accompagne. Tel un ange gardien, il veillait a nos sacs pendant que nous nous baignons (il y avait un bassin tout pres de la grotte). Le soir, il nous invita a venir boire avec lui a la fete du village a la pagode. Ce sont les fetes du nouvel an, on dansera toute la nuit, nous avait-il predit. Et en effet, on y a eu ben du fun et on a finit par rendre le beau-fils assez bien rond. Il a ete chanter sur la scene avec comme ampli, deux gigantesques hauts parleurs. Pour dancer, rien de plus simple. On fait deux grands cercles. Les hommes au centre, les femmes autour. On danse face a face et on tourne les mains. Peut importe le rythme de la musique, ce sont les mains qui dansent. On a eu de vrais fou rires. C etait genial. M. Saykham est meme venu nous reconduire pres de notre guesthouse apres la fete. On lui enverra les photos.
Le lendemain, on a loue une moto. Apres 10 min de route, la chaine a debarquee (deraillee). Le mecanicien, quelques centaines de metres plus loin, nous a change un morceau completement explose pour peu de sous.
Apres, on est retournes a Luang Prabang. M. Saykham est venu nous dire aurevoir.... nous demandant du pain pour sa femme... quand on est riche, faut bien faire plaisir...
 
Luang Prabang
 
Comment vous decrire ces deux jours de folie. D abord, je dois encore donner un Fanta et du riz a bouddha pour avoir accorde ma demande : on a rejoint Tati et Seb! On a fete a 4 le nouvel an bouddhiste. Genial. Ca se resume a boire toute la journee et a se lancer de l eau en pleine face, fusil a eau, chaudron, sceau complet... Tu es completement trempe apres 2 min de marche dans la rue. A notre resto favori, les hommes se sont habilles en Drag Queen, affichant leur drapeau couleur arc en ciel et arrosant les gens qui passait devant le resto a la hose (tuyau d arrosage). On a eu ben du fun avec eu. Ce sont les plus "a l aise" des asiatiques. Danser.. et pas qu avec les mains eux! Beaucoup plus amusant! On a ete aussi faire un tour sur l ile en face. La, c etait la fete a la farine... attendez de voir les photos... de vrai "geisha".. le visage couvert d une bonne croute de farine. Au retour, bain dans le mekong s impose. Ca s est termine en bataille de bouette avec seb, tati, fred et moi. Finalement, trois asiatiques plus loin s y sont meles et ce fut un champs de bataille... tout est permis au nouvel an bouddhiste!
La fete durait 2 jours...
Le lendemain, toujours de l eau en quantite avec un defile de femmes habillees de facon traditionnelle.
On a finit en face d un depanneur (night shop) a boire avec les locaux de la biere et a se faire de gros calins entre etrangers. Je me suis fait deux amies : Djan et Kat. On se comprenait pas en parole, mais nous avions le langage internationnal de la chope (biere). Trop amusant!
Le lendemain, on a quitte Luang Prabang, notre visa se terminait
 
On a du attendre une journee a la frontiere thailandaise, car comme c etait la fete, les bus et trains pour bangkok etaient complets.
Depart pour Bangkok.
 
Le jour ou je fus incontinente...
Ne riez pas! C est attroce! Du jamais vu pour la plupart d entre vous (sauf chers amis infirmiers...)
C etait le matin pour le depart pour bangkok. Je me sentais pas bien. Notre bus etait prevu pour 17h. Le matin, nous avions des achats a faire. Comme a chaque fois que j ai des nausees, mon homme a une envie particuliere d aller sur les marches. Un marche en asie, c est les odeurs. Le poisson, la viande, les vetement, tout entasses avec du monde qui grouille de partout...Dur dur dur sous 35 degres... avec la nausee et un mal de ventre. On a vite trouve ce qu il nous fallait et mon homme. toujours a mon ecoute, m a vite ramene a la guesthouse. Je me suis couchee et c la que la diarrhee a commencee. Imaginez un peu le stress. Ca fait deux jours que vous attendez un bus libre, vous l avez. Vous savez que vous aurez besoin d aller a la toilette, mais les bus s arretent une fois toutes les deux heures... Comment allez vous expliquer en anglais au chauffeur thai qu il doit s arreter MAINTENANT et pas dans 30 min... Pour les nausees, ca va. Les locaux vomissent regulierement dans des sachets ou par les fenetres, mais la diarrhee, ca se fait difficilement par les memes moyens... Je me suis reposee de 12 a 15h avec ces pensees, allant aux toilettes de plus en plus souvent. Finalement, il etait temps de partir. J ai pris un cachet de charbon de bois conseille par mon homme pour ralentir la catastrophe. De l imodium... pas bonne idee. En terme "scientifique" pour ne pas degouter ceux qui ne sont pas du metier, quand ca l air de "clostri gluant vert 7-up" vaut mieux ne pas prendre d imodium... Nous sommes arrives a la station de bus. Il fallait attendre un tuk tuk pour nous amener au bus. Main sur le ventre, j essayais de reperer les toilettes les plus proches. Arrivee au bus....... aleluia! Je remerciai tous les saints y compris la dame qui nous a vendu les billets, mon nouvel ange gardien. C etait un bus tout recent, deux etages, toilettes au premier etage, air climatisee, sieges inclinables et meme le petit filet devant soi pour y mettre le papier cul! Mon ange gardien m avait meme reserve une place a cote de l escalier menant aux toilettes. Dieu existe! Je vous le confirme! Dieu existe! Je dus aller aux toilette a toutes les heures cette nuit la... imaginez. Mon homme, grace a MG sa super chef, m a achete des biscottes. Il a dit "ma chef dit qu il y a rien de mieux que les biscottes pour la diarrhee" Merci MG!
Arrivee a bangkok a 4h du matin, nous avons prit une chambre pour 5 heures... nous prenions l avion pour singapoure a 11h am. C est dans la chambre que le terrible accident survint. Pas le temps de monter au deuxieme etage pour les toilettes... ca m a rappelle mes patients... comme je suis contente de n avoir jamais ete dure avec eux devant leur "accidents" Completement incontrolable. Horrible.
Voila, vous savez tout :)
Avant de prendre l avion, j ai quand meme commence un traitement au cipro (antibiotique) ce qui fut tres efficace!
 
Le jour ou je compris l expression "pas de puces, pas de punaises"
 
C etait a singapoure. Des murs en cartons. Des punaises sur les murs. Je ne savais pas ce que ca avait l air les punaises. Punaises! Maintenant je le sais. Ca demange queul tabarnak! (enormement). En tout, 90 piqures de punaises. Ca nous a prit deux nuits a nous en rendre compte. La troisieme nuit, dans une nouvelle chambre, tout etait ok, mais je me gratte encore....
 
Je vous laisse, la file pour internet s allonge
Nous vous aimons et en esperant que vous avez tenu le coup a ce long message
Mile bisous
Fredo et Annie xxxxx

 

4/05/2005

Bonjour tout le monde,
on a pas vraiment beaucoup de temps, mais cette fois ci, c est officiel, la fete pour notre depart sera le vendredi dix juin au autour du cirque en roture ( c est possible que je me trompe dans le nom ) Soit, c est le dix juin. Desoles pour pierre mi et pour ceux que ca arrange moins, mais il fallait bien choisir une date et puis c est pas nous qui l avons choisie. Bloquer imperativement la date car on a envie que tout le monde soit la. Amenez bien sur vos amours et vos enfants...s il sont capables de supporter la musique et la fumee... Plus d info des notre retour.
Gros bisous
Tenez nous au courant pour votre presence, question de savoir combien de sandwiches on doit faire :)
On essaiera de jouer les prolongations chez nathan le samedi pour ceux qui ne saurait pas venir. Merci nathan
fredo et annie 

 

 

 


 

 

 

Annie et Fred, nos envoyés spéciaux, en Asie.